Mélopées abyssines et riffs assassins,

5 funky monkeys font trembler les dancefloors du bout du monde au son de leur ETHIO BEAT!

 

 

Eth a eu l'honneur d'être invité par Francis Falceto au IX° Festival des Musiques Ethiopiennes à Addis Abeba (Ethiopie) en mars 2010.

 

Un titre figure d'ailleurs sur la compilation Ethiosonic vol.1:  "Noise & chill out, ethiopian groove worldwide" (Buda Music).

1° CD "Funky Munky" (2009)

Addis Abeba, fin des 60’s.

 

On sort, on danse, on ecoute James Brown à la radio. 

Les mélodies envoûtantes des tezetas et des ambassels se chantent en patte d’eph’ sur des rythmes funky, les saxos et les trompettes des orchestres 

de la police ou de la garde impériale enregistrent avec les chanteurs 

populaires façon JB’s.

 

Un nouveau son est en train de naître dans la capitale éthiopienne.

 

Au même moment, en Jamaique on invente le reggae, au Nigéria l’afro-beat...

Fasciné par le groove éthiopien de cette époque, ETH s’inspire de cette fusion créative, à la fois expérimentale et naïve, du moderne et de l'ancestral.

 

Les musiciens de Eth électrisent les harmonies abyssines, et les nourrissent de rock, de dub, d’afro-beat ou de reggae, mais aussi de blues touareg, de samba et de ragas indiens. Le groupe tresse des ponts de singe entre les musiques éthiopiennes, les musiques actuelles et les musiques du monde. La basse électrique se la joue guembri gnawa, la guitare imite le gamelan javanais, le sax et la trompette miaulent ou rugissent. 

 

Incantations animales, pulsations hypnotiques et sophistiquées, Eth compose une puissante musique de danse et de transe.

Le groupe voit le jour à Paris fin 2008, écume les scènes parisiennes et quelques salles et festivals en France.

 

En juin 2009, Eth présente son premier CD "FUNKY MUNKY".

 

En mars 2010, Eth joue au Festival des Musiques Ethiopiennes à Addis Abeba (Ethiopie).

 

Le groupe en profite pour rencontrer, apprendre et enregistrer avec les artistes d'Addis. Un titre enregistré avec Selamnesh Zemene au Fendika figure d'ailleurs sur la compilation "Ethiosonic vol.1 - Noise & chill out, ethiopian groove worldwide" (Buda Music).

 

Fin 2010, les 5 musiciens de Eth repartent en tournée 7 mois à travers le Maroc et présentent avec l'Ecole Nationale de Cirque Shems'y le spectacle "Isli d Tislit", une légende berbère. Encore une fois, les musiciens de ETH rencontrent les artistes marocains et s'initient aux différents rythmes indigènes...

 

Le blues des rues d'Addis ou du port de Casa, les airs et les odeurs de Mercato ou de Jma el Fna, les musiques grésillantes des taxis... C'est en Ethiopie et au Maroc que les musiciens de ETH vont puiser rythmes et mélodies.

 

Le groupe est installé à Lille à présent et prépare actuellement un second disque, rejoint par 2 nouveaux membres.

 quelques lieux et festivals qui nous ont accueillis

Le Satellite Café (PAris 75)

Le Studio l'Ermitage (Paris 75)

L’Olympic (Paris 75)
La Dame de Canton (Paris 75)

L'Alimentation Générale (Paris 75)

La Maison Folie Beaulieu (Lomme 59)

Le Biplan (Lille 59)

Le Coquelicot (Fougeres 35)
Le LAP (Gap 05)

 

Théâtre National (Addis Abeba, Ethiopie)

Alizée Club (Addis Abeba, Ethiopie)

Fendika (Addis Abeba, Ethiopie)

Alliance Française (Addis Abeba, Ethiopie)

le B ROCK (Casablanca, Maroc)

le Cotton Club (Rabat, Maroc)

le Pietri (Rabat, Maroc)

Institut Français (Rabat, Maroc)

le Bar du Matin (Bruxelles, Belgique)

 

Festival “3° Rassemblement de Lunes” (Aiguilles en Queyras 05) Festival “Musi’Queyras” (Abries 05)

Festival "Bobines Sociales" (Paris 75)

9° Festival des Musiques Ethiopiennes (Addis Abeba, Ethiopie)

Festival "Kuzca" (Roquebrune, 83) 

Festival "les Verts Solidaires" (St Gobain, 02)

Festival "les Buco'Licques" (Licques, 62)